Home » Activités Eté » Mont Blanc » Mont Blanc

Mont Blanc

Quel alpiniste n’a pas rêvé de gravir le Mont Blanc ?
Quelle magnifique vue depuis le sommet !
L’ascension du Mont Blanc est toujours un superbe voyage au-delà des cimes.

Une multitude d’itinéraires de toutes difficultés permettent de gravir le Mont Blanc.
Tous font rêver : arête du Gouter, voie des Grands Mulets, traversée des 3 Monts Blanc, route des Aiguilles Grises, éperon de la Brenva, arête de l’Innominata, Sentinelle Rouge, voie Major, arête de Peuterey, arête du Brouillard, pilier du Freney…

Les 4 voies « normales » sont accessibles sans difficultés techniques importantes :

arête du Goûter 
c’est l’itinéraire le plus utilisé par les prétendants au sommet
1000m de dénivelé « seulement » séparent le fameux refuge du Goûter du sommet
l’ensemble de l’itinéraire ainsi que le refuge sont très encombrés lors des mois de juillet et août
 
itinéraire des Grands Mulets : par l’arête du dôme
1800m de dénivelé sépare le refuge des Grands Mulets du sommet ! Il vaut mieux être très en forme…
depuis quelques années, l’arête du dôme du Goûter et privilégiée par rapport à l’itinéraire historique du grand plateau (plus technique mais sans risques objectifs importants)
on utilise parfois cet itinéraire à la descente
 
la traversée des 3 Monts Blancs 
le départ se fait depuis le refuge des Cosmiques (au pied de l’Aiguille du Midi)
on réalise l’ascension du Mont Blanc du tacul jusqu’à son épaule NO, puis on grimpe les pentes de l’épaule du Mont Maudit et on termine par les pentes sommitales du Mont Blanc
le dénivelé positif total est d’environ 1250m
c’est une course très variée guère plus difficile que l’arête du Goûter
 
la route des Aiguilles Grises 
cet itinéraire débute en Italie non loin de Courmayeur
on rejoint pour celà le refuge Gonella à 3027m
1800m de dénivelé doivent être gravis pour atteindre le sommet
c’est une magnifique course variée nécessitant une excellente forme physique

 

Certains disent que le Mont Blanc est une course facile ; je pense qu’ils ont tort :
Comme pour toute course en haute altitude, les difficultés et dangers sont bien réels.
Si vous êtes certain d’être physiquement prêt, de supporter physiologiquement l’altitude, de ne pas avoir de glace vive sur les arêtes, de ne pas vous perdre dans le brouillard, de ne pas tomber dans une crevasse, de ne pas recevoir de chute de pierre ou de sérac… dans ce cas, peut-être que ce ne sera pas une course trop difficile !

Questions fréquentes :

Quel est le matériel nécessaire ?

  • le sommet étant souvent venté, il faut être équipé pour résister au froid et au vent  pantalon et veste coupe-vent
    •  sous-vêtements chauds
    • 2 paires de gants chauds (ou mieux, une paire de gants et une paire de moufles)
    • 1 bonnet
    • 1 masque de ski et une paire de lunettes de soleil
    • chaussures de montagne imperméables et chaudes + guêtres
  • 1 piolet d’au moins 60cm de long (1)
  • 1 baton téléscopique
  • 1 paire de crampons en acier avec anti-bottes
  • 1 harnais avec longe et mousqueton de sécurité (1)
  • 1 DVA (détecteur de victimes d’avalanche) + pelle + sonde : suivant les conditions (1)
  • 1 lampe frontale
  • 1 gourde isotherme et des barres énergétiques
  • 1 sac en toile pour dormir (c’est plus agréable et plus hygiénique que dormir directement dans les couvertures du refuge)

(1) : fourni par le guide si besoin, inclu dans le prix de base
Pour le reste, ne pas hésiter à nous contacter en cas de besoin

Comment se préparer ?

  • Il est impératif d’avoir une bonne condition physique:

marcher en moyenne montagne permet d’acquérir l’endurance nécessaire
il faut être capable de faire au moins 2000m de dénivelé positif en moyenne montagne pour être à l’aise sur le Mont Blanc
l’ascension se déroule en altitude et 1000m de dénivelé à 4000m d’altitude sont beaucoup plus exigeant que 1000m de dénivelé à 2000m d’altitude !
une course de préparation en altitude est également conseillée. Cela permet d’évaluer sa capacité à supporter l’altitude
Une course entre 3000m et 4000m avec nuit en refuge permet de commencer à s’acclimater à l’altitude.
Quelques courses idéales pour se préparer : Les Dômes de Miage, Tour Ronde, le Mont Blanc du Tacul, Aiguille du Tour, etc…

  • Il est fortement conseillé d’avoir bien essayé ses chaussures auparavant :

les chaussures sont un des éléments clés de l’équipement
il est important d’être bien dedans et d’avoir la certitude de pouvoir marcher longtemps avec (à la montée comme à la descente)

Combien de clients par guide ?
2 clients maximum.

Combien ça coûte ?  
honoraires guide :
Par l’aiguille du Gouter : 1000€
Par les Grands Mulets et l’arête du Dôme : 1000€
En traversée (itinéraire des 3 Mts Blancs) : 1100€
Route des aiguilles grises : 1200€
Il faut ajouter les frais du guide (son transport, son hébergement…). Ce coût est à partager par le nombre de participants
Chaque participant doit également payer son transport et son hébergement (voiture, remontées mécaniques, refuges…)
 
Pour d’autres itinéraires, il existe une tarification des courses qui est fonction de la difficulté et de l’engagement de l’itinéraire (voir dans la rubrique tarif).
Si vous avez un projet, demandez-nous un devis.

N’hésitez pas à me contacter : je répondrai à toutes vos interrogations.